SURMONTER LA CRISE
AVEC LES ÉNERGIES RENOUVELABLES

L’économie mondiale se développe selon des cycles, dits « cycles de Kondratiev », correspondants à de longues périodes (de 30 à 60 ans) pendant lesquelles une phase de croissance économique, assise sur un domaine d’innovation majeur, tire l’emploi et la création de richesse vers le haut puis est suivi d’une phase de contraction, voire de récession. Depuis la première révolution industrielle, cinq cycles successifs ont ainsi été identifiés ; de nombreux économistes sont persuadés qu’un sixième cycle a démarré, supporté par la transition énergétique et le développement des énergies renouvelables.

Pour mémoire, le dernier cycle, dit des NTIC, a pris corps au milieu des années soixante-dix avec la naissance de nombreuses start-up dans la silicon-valley en Californie. Ces minuscules entreprises, littéralement installées dans des garages, se sont développées à très grande vitesse en créant une des branches économiques qui emploie le plus de monde sur la planète aujourd’hui. À l’issue de la phase de concentration typique de la fin de la croissance d’un cycle, ces entreprises ont été réunies au sein de quelques multinationales qui dominent le marché. Ceux qui sont devenus ces géants des NTIC étaient, dans la plupart des cas, les précurseurs les plus intrépides qui ont compris le futur de leur marché et l’ont investit les premiers.